OM-RC Lens : Les mots durs du journal La Provence envers la LFP

5000 supporters marseillais vont être privés de la rencontre entre l’OM et le RC Lens suite au craquage de quelques fumis lors du récent match entre les marseillais et Ajaccio. Une décision prise 72h avant la rencontre qui révolte le monde des supporters et pas seulement marseillais.

Le journal La Provence, dont la direction a les corones bien accrochées, s’est fendu d’un édito à charge, auquel nous adhérons totalement :

Le stade Vélodrome aurait du être plein, ce soir, pour la venue des Lensois. Près de 63 000 spectateurs étaient attendus pour ce choc du championnat. Mais la commission de discipline de la LFP en a décidé autrement mercredi soir en prononçant, à 72 heures du coup d’envoi, la fermeture partielle du virage Sud. C’est dire le respect porté par les instances à leurs clients, aussi appelés supporters.
La zone du Commando Ultra 84 sera donc fermée. Tant pis pour les irréductibles qui soutiennent leur club de coeur chaque week-end. Peu importe si, dans une enceinte remplie à 38% de gens venant en dehors des Bouches-du-Rhône, certains avaient pris leurs dispositions
(transport, hébergement…) pour préparer ce déplacement. Pour quelques fumigènes allumés dans une scénographie ordonnée et maîtrisée face à l’AC Ajaccio, à la différence des inacceptables jets de torches d’un kop à l’autre contre Francfort, 5000 fidèles sont privés de la rencontre du jour.
Ils ne seront « que » 58 000 à garnir les travées, dont 1500 Lensois. Mais cela permettra tout de même à la LFP de se glorifier sur le record d’affluence (et de taux de remplissage) dans les stades, comme elle l’a fait hier par communiqué. Merci qui?

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.