Au Nord, c’était les dos ronds

Le bon jeu de mot nous vient de La Dépêche du Midi, le quotidien régional Toulousain, qui constate, qu’après avoir résisté en première période, le TFC s’est fait logiquement emporter en deuxième par un collectif lensois plus fort.

Pour le quotidien, le TFC a du faire face à la furia d’un Bollaert comble pour la 14àme fois consécutive. Un beau résumé plein d’objectivité :

Dans ce qui est incontestablement l’une des plus belles ambiances de France, la physionomie de la rencontre respecte la logique, avec des Lensois dominateurs mais étrangement fébriles au moment de conclure, à l’image de Seko Fofana, le capitaine-héros des Nordistes.
En première période, alors que les hommes de Franck Haise se montraient maladroits dans le dernier geste, ceux de Philippe Montanier pouvaient espérer grâce à des transitions rapides. A deux reprises, sur des services de Rouault et Van Den Boomen, il faut deux bons tacles défensifs dans la surface pour empêcher Dejaegere (29) et Aboukhlal (33) de se créer de grosses occasions.
Après le penalty repoussé par Dupé, l’espoir est permis, le match ouvert, mais c’est le moment que choisit Lens pour placer un gros coup d’accélérateur, bien plus en phase avec son statut que ce qui avait été proposé en première période. Logiquement, les Violets qui avaient jusque-là ployé sans rompre, craquent sur une action impliquant Sotoca et Openda, deux joueurs sortis du banc. Et Loïs Openda, qui n’avait plus marqué depuis le 4 septembre, y est allé de son triplé, sur un doublé de passes décisives d’Alexis Claude-Maurice, pour sceller le match devant un public en délire. Battu par un collectif à toute épreuve, le TFC ne pouvait rêver que d’exploit dans le Nord, où Lens a aligné sept victoires en sept rencontres cette saison.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.