Neil El Aynaoui, adoubé par tous ses partenaires

Neil El Aynaoui est sans conteste la belle surprise du mercato estival du RC Lens, tout du moins après le premier tiers du championnat, les autres arrivants n’ayant pas encore, exception faite de Khusanov, exprimé tout leur potentiel.

Le journal l’Equipe publie ce jour un article sur la pépite lensoise, passée en quelques mois du championnat National à la Ligue des Champions. Le quotidien sportif fait parler ses coéquipiers, ceux qui le connaissent le mieux.
« Il a un avenir radieux devant lui », prédit Adrien Thomasson. « Au bout de deux semaines d’entraînement, j’ai vu qu’il avait ce niveau, qu’il avait un immense talent. »
« C’est la pépite marocaine ! » se marre Jonathan Gradit pendant que le jeune milieu était interviewé après le match à Clermont. « Quel joueur! » lance également Kevin Danso, en lui tapant dans le dos.
« On dirait qu’il a 30 ans, qu’il joue son 100° match en Ligue 1 », rigole même Florian Sotoca.

Au travers de l’article du journal, on apprend que Neil El Aynaoui était présent au Maroc lors du terrible tremblement de terre de septembre dernier qui a fait plus de 3000 morts. « J’étais dans ma chambre d’hôtel, après avoir joué la veille face au Brésil. D’un seul coup, j’ai vu la télé de ma chambre se mettre à bouger, elle a même failli tomber. Je suis sorti pour essayer de comprendre ce qu’il se passait, c’était la panique. » confesse le jeune milieu de terrain, auteur d’une prestation noté 5 sur l’échelle de Richter samedi au stade Gabriel Montpied.

A Lire également : RC Lens : Neil El Aynaoui, futur Seko Fofana ?