Nampalys Mendy vient au secours d’Andy Diouf

Nampalys Mendy, une des toutes dernières recrues lensoises du mercato estival, représentait pour la première fois les joueurs en conférence de presse d’avant déplacement à Clermont.

Blessé à un ichio la veille du match contre l’OM, il a été mis au repos et vient de reprendre l’entraînement collectif. Franck Haise a d’ailleurs confirmé qu’il était apte à réintégrer le groupe pour le déplacement en Auvergne.

Interrogé sur la concurrence au milieu de terrain, Nampalys Mendy a joué la sérénité. « La concurrence fait partie de notre sport. Il faut l’accepter d’autant que ça nous fait progresser. C’est bien pour l’équipe. » a-t-il déclaré, sans état d’âme, même quand le sujet Neil El Aynaoui, un nouveau concurrent pour lui, a été abordé.
Concernant Andy Diouf, avec qui il dispute également les places dans la hiérarchie du milieu, l’ancien de Leicester City a tenu des propos plutôt dithyrambiques, qui laissent espérer qu’il y aura certainement des jours meilleurs avec celui que certains considèrent déjà comme un flop de recrutement :

« À l’entraînement, Andy a toujours été bien. Mais il vient d’un autre championnat, il débute en Ligue 1 et il est encore jeune. Il va lui falloir un peu de temps. Il est très bon techniquement, balle au pied, il percute beaucoup, il se projette beaucoup. Il y a des joueurs qui ont besoin d’un peu plus de temps que d’autres. »