Mercato RC Lens : En rejoignant Rennes, Christopher Wooh a peut être commis l’erreur de sa jeune vie de footballeur

Le destin est parfois cruel. Les dirigeants Lensois l’avaient prévenu en début de mercato quand il avait évoqué ses premières envies d’ailleurs. Il fallait savoir patienter un peu.

Certes, Christopher Wooh n’était pas titulaire, mais il se plaçait en quatrième position dans la hiérarchie des défenseurs centraux et avait la confiance de Franck Haise. A 21 ans (dans une semaine), il avait les cartes en main pour pallier les absences de Gradit, Danso et Medina et même de remplacer un de ceux-là, l’été prochain, où il sera peut être compliqué de les garder tous les trois.
Le jeune joueur a préféré l’immédiateté, sans doute un salaire plus élevé et la promesse de temps de jeu qui lui a été faite, notamment en Coupe d’Europe. Dans les colonnes de La Voix Des Sports, Florent Ghisolfi s’est expliqué :

« Dans toutes nos projections, on souhaitait le conserver. Très tôt, il a fait état d’une volonté de jouer, il ne voulait pas faire une deuxième saison en tant que nº 4 et voyait que les trois devant lui c’était costaud. Mais notre nº 4 était très intéressant pour beaucoup de clubs. Le matin même, un autre club (Nice), propose cinq millions. On dit non. À 19 h 30, Rennes qui est « planté » sur Diomandé nous dit :  » On est prêt à faire des folies « . Ah combien ? Boum (10 millions fixe + pourcentage à la revente).
Un moment, on est une entreprise ! Le salaire du joueur allait être multiplié par X. On n’aurait pas été disposé à lui donner le salaire que Rennes allait lui donner, c’est notre numéro 4… »

Comme pour Badé, qui avait succombé aux mêmes sirènes un an plus tôt, Christopher Wooh ne va s’en doute pas tarder à déchanter. Rennes l’a pris pour faire le nombre mais en aucun cas pour faire de lui un titulaire. Lors de ses deux premières rencontres en Rouge et noir, il est sagement resté sur le banc, sans même être appelé pour quelques minutes en fin de rencontre.
Quand il a appris mercredi soir que Gradit était out jusqu’à la fin de l’année civile, les bonnes questions lui sont certainement venues à l’esprit. Son souhait étant de participer activement au Mondial du Qatar, rester à Lens eut été pour lui, avec un poste de titulaire en poche, une quasi garantie de participation.

Une erreur de parcours qu’il va falloir maintenant digéré. Badé, Wooh, à qui le tour ? Le RC Lens ne doit plus être considéré comme un simple tremplin, le club est suffisamment mûr maintenant pour que les jeunes puissent s’y inscrire dans la durée et développer leur potentiel.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.