Jonathan Clauss a fait taire les rageux lillois !

Sifflé lors de son arrivée à l’hôtel à Lille, son portrait tagué à l’entrée du stade, il fallait être costaud mentalement pour aborder avec sérénité une première titularisation en équipe de France face à l’Afrique du Sud, alors qu’il n’avait joué que 6 minutes à Marseille.

Et pourtant, Jonathan Clauss, alors que les sifflets ont accompagné ses premiers ballons, a réussi l’exploit de se faire ovationner lors de sa sortie à la 88ème minute.

Les premières minutes furent en effet compliquées dans la mesure où il était sifflé dès que le ballon lui arrivait dans les pieds. Heureusement, en plus des rageux lillois, il y avait également des lensois dans le stade qui tentaient de couvrir le bruit des sifflets par des applaudissements. Cela donnait des scènes un peu surréalistes où chaque touché de balle du lensois voyait monter le niveau sonore du stade Pierre Mauroy.

Interrogé en conférence de presse d’après match, Didier Deschamps a regretté l’attitude du public : « Je trouve regrettable ce qu’il s’est passé, pour ne pas dire plus. La rivalité entre les clubs, je peux la comprendre quand il y a des derbys. Mais les sifflets ne l’ont pas empêché de jouer, et ça s’est atténué notamment grâce à ce qu’il produisait sur le terrain. C’est son mérite.
J’ai vu beaucoup de dynamisme de sa part, qu’il était capable de défendre, qu’il était fréquemment en position de débordement avec un bon pied. Je lui avais dit de ne pas y aller avec le frein à main. Il peut avoir un côté émotif, mais cela ne s’est pas vu pendant le match. »

Au fil du match, alors que ses débordements se faisaient de plus en plus tranchant et ses centres de plus en plus précis, Jonathan Clauss s’est libéré et est devenu imperméable au sifflet, proposant une prestation saluée par tous les observateurs du football. Il est même à l’origine du premier but de Mbappé en trouvant judicieusement dans le couloir Griezmann, le passeur. On regrettera simplement que le jeu ait été souvent orienté côté opposé, ce qui ne lui a pas permis de jouer le même nombre de ballons qu’avec le RC Lens.

La Voix des Sports a résumé la prestation du joueur lensois :

Note : 7
Sifflé durant les premières minutes par des pseudo-supporters, le Lensois a assez rapidement pris ses aises dans son couloir droit. Une déviation en une touche pour Griezmann et le voilà à l’avant-dernière passe sur le but de Mbappé (23e). En confiance, il s’est même offert une reprise de volée (37e) sur un ballon contré retombant à la verticale, puis une frappe sèche dans le petit filet (50e). Sa première passe décisive aurait pu intervenir à la 54e minute sur une reprise de Giroud que tout le monde voyait au fond. Ovationné à sa sortie (87e). Remplacé par NKUNKU.

Dans un match qui a vu les tricolores s’imposer 5-0, Jonathan Clauss a prouvé qu’il était une option crédible pour le flanc droit de l’équipe de France au Mondial du Qatar. Et heureusement, les prochains matchs de l’équipe de France ne se joueront pas à Lille …


AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.