Le Stade Pierre Mauroy mérite t-il de recevoir l’équipe de France ?

Alors qu’il avait été déjà sifflé lors de son arrivée à l’hôtel à Lille, Jonathan Clauss a vu son portrait saccagé par des tags haineux sur le parvis du Stade Pierre Mauroy.

Mais pourquoi ce niveau de bêtise humaine et pourquoi tant de haine de la part de ces individus incapables de faire la part des choses entre le Clauss habillé en Sang et Or et celui qui représente leur pays ? Faudra t-il que Didier Deschamps bâtisse ses sélections en fonction des stades où se dérouleront les matchs ? Aurait-il fallu faire jouer Clauss à Marseille et Kimpembe à Lille pour faire taire les rageux du Vélodrome et ceux de Pierre Mauroy ?

Jonathan Clauss risque de vivre une première titularisation intense et compliquée ce mardi lors du match des Bleus contre l’Afrique du Sud (21h15). Attendu au poste de piston droit, le défenseur de Lens devra prendre sur lui pour ne pas subir cette pression négative remplie de haine.
Sur la chaîne BFM Lille, le président de la Ligue de football des Hauts-de-France, Cédric Bettremieux, a appelé le public à ne pas siffler Jonathan Clauss, pour qu’au moins dans les hauts de France, le foot en sort grandi.

A gauche, le portrait lors de son installation, au centre le portrait tagué, à droite le portrait recouvert d’une bâche bleue :

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.