Arnaud Pouille : « A Lens, il n’y a pas que des finauds »

Arnaud Pouille, le directeur général du RC Lens, s’est prêté au jeu des questions des lecteurs de la Voix des Sports et a répondu sans filtre aux questions d’actualité.

Parmi celles-ci, celles qui concernent les débordements lors du derby ainsi que l’exhibition de banderoles au contenu nauséabond.

Concernant le derby, sans excuser l’attitude des supporters, Arnaud Pouille a reconnu quelques dysfonctionnements côté sécurité :

« Certains étaient vraiment venus pour mettre le bazar et nous, on n’a pas que des finauds non plus. Au début, dans la configuration du parcage, il ne devait y avoir des gens que sur le côté gauche de la Trannin, en haut. Cette zone-là, on l’ouvre le mercredi, on nous dit qu’il y aura finalement plus de spectateurs et quelques ultras. Et quand vous voyez le profil des mecs, c’étaient vraiment des hooligans. Ça s’excite à la mi-temps quand tout le monde est dans un moment calme et les stadiers, lensois ou lillois, sont pris de court. De mon point de vue, oui, on s’est fait déborder car on ne maîtrisait pas la qualité de la population du parcage. Et on n’aurait jamais dû ouvrir le bas du parcage. Ceci étant dit, Lille aurait pu faire le tri dans ses gars.
Quand les premiers démarrent de la Marek, le cordon de sécurité se déplace de leur côté et libère tout un champ. Et on se retrouve avec 150 mecs sur le terrain, pour la plupart par effet grégaire. Mais d’autres avaient, c’est vrai, leur famille en Trannin, on en voit d’ailleurs s’arrêter faire un bisou à leur famille… Il y a de tout dans les comportements. Personne n’est propre là-dedans. Mais ce qui est clair et net, c’est qu’ils n’ont rien à faire sur le terrain. »

Pour les les banderoles, inappropriées et offensantes, qui ont fleuri lors de la réception de Troyes, Arnaud Pouille a avoué à demi-mots avoir trouvé pourquoi elles étaient passées « à travers les gouttes » …

« Certaines des banderoles déployées sont autorisées, d’autres pas. Un des principes qu’on s’était fixés avec les groupes de supporters, c’est de toujours dire les choses en face avant de parler dans la presse. Mais on commence à savoir comment elles sont rentrées. »

Concernant la réception du PSG, le samedi 4 décembre (21h00), le directeur général du club a livré quelques éléments :

« Les supporters parisiens seront-ils admis ? C’est une décision de la préfecture, c’est elle qui communiquera sur le sujet. Je sais qu’elle réfléchit à toutes les éventualités. De manière générale, le gouvernement veut favoriser les déplacements mais avec tous les derniers incidents, certaines sous-préfectures et préfectures commencent à faire marche arrière. On le regrette. Mais entre le tout-interdit et le tout-autorisé, on va trouver l’équilibre. Concernant le bas du parcage, on y travaille mais on n’a pas de solution miracle, les filets anti-projectiles ne tiennent pas à la charpente. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.