Une dernière émouvante et éprouvante à Bollaert pour le RC Lens

Cette dernière soirée à Bollaert-Delelis aura été d’une intensité rare pour le RC Lens, poussé par un stade en fusion. Les Sang et Or y ont cru, y sont presque parvenus, mais n’ont pas pu faire mieux qu’un nul. Un résultat logique qui ne laissera pas de regrets, tant une victoire n’aurait pas servi à grand chose.

Le match s’est terminé par un hommage à Yannick Cahuzac et une belle fête sur la pelouse de Bollaert.

Nous avons aimé :
La prestation du public Lensois et l’hommage rendu à Yannick Cahuzac.
Le très bon match de David Peirera Da Costa, il a été dans tous les bons coups Lensois.
La bonne rentrée de Deiver Machado, plus frais, et pour cause, que Przemyslaw Frankowski.
L’entrée tonitruante de Corentin Jean, qui a peut-être joué son dernier match avec le RC Lens et qui a pesé sur la défense Monégasque lorsqu’il est rentré.
L’énorme match une fois de plus de l’homme de l’ombre, Cheick Doucouré.
Les valeurs lensois poussées à leur paroxysme pour aller une nouvelle fois sauver le match dans les arrêts de jeu.
La petite phrase de Franck Haise sur son avenir : « J’ai un contrat et je serai encore là la saison prochaine. »

Nous n’avons pas aimé :
La dernière prestation de la saison et certainement la fin de la belle histoire avec Arnaud Kalimuendo.
Se prendre 2 buts sur les rares occasions de l’AS Monaco.
Se rendre compte que les points qui nous ont été volés par le corps arbitral cette saison nous auraient permis de faire l’Europe.
Cette idée que Fofana et Clauss pourraient nous quitter.
La petite phrase de Seko Fofana : « Je suis complètement dans le noir, je ne sais pas ce qui va se passer. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.