Une cinquantième décevante pour Arnaud Kalimuendo

Samedi, face à Lyon et du haut de ses 20 ans, Arnaud Kalimuendo a joué son 50ème match en Ligue 1, 3 avec le PSG et son 47ème sous la tunique Lensoise.

Mais pour cet anniversaire, le jeune attaquant a proposé une prestation en demi-teinte. Certes, il a été précieux sur le but lensois en appelant le ballon dans la profondeur et en permettant à Clauss de conclure. Mais il s’est éteint au fil de la rencontre et son remplacement par Ganago a peut-être été trop tardif. Durant la rencontre, il a beaucoup bougé pour proposer des solutions mais cela est resté improductif. Le jeune titi parisien n’a jamais été en position de tirer, de marquer ou simplement de créer le danger en seconde période, comme l’a fait remarquer la presse nationale :

« Il a perdu son duel avec Lopes (13e) mais Clauss est là pour reprendre et ouvrir le score. Il a cependant été un poison pour la défense lyonnaise durant la première période, avec ses contrôles orientés et ses accélérations. Beaucoup plus neutre après la pause. » (L’Equipe)

« L’attaquant du RC Lens a rendu une copie plutôt moyenne. Pourtant, il a eu l’opportunité de lancer son match, mais a perdu son duel face à Lopes, ce qui a profité à Clauss. Par la suite, malgré quelques combinaisons intéressantes sur les contres de son équipe, le jeune talent a été globalement discret et n’a pas incarné un danger pour les Gones. » (Maxifoot)

Arnaud Kalimuendo, pétri de talent, semble plus à l’aise lorsqu’il joue avec un attaquant à ses côtés que lorsqu’il est esseulé, comme face à Lyon, où Sotoca jouait un cran derrière.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.