Stéphane Guy, éditorialiste de l’émission l’After Foot sur RMC

Loin de nous l’idée de mettre la défaite du RC Lens face à l’AS Monaco sur le compte de la seule fatigue des hommes de Franck Haise. Néanmoins, on peut se poser la question de la programmation du match dimanche à 13h, alors que Lens était rentré de Fribourg dans la nuit de jeudi à vendredi.

Stéphane Guy, éditorialiste de l’émission l’After Foot sur RMC, s’est fendu d’une tirade bienvenue pour démontrer, s’il le fallait encore, que les « petits » clubs français n’étaient pas soutenus par la LFP.

« Comment c’est possible de mettre ce match à 13 heures ? Le PSG, on leur décale leur match de Coupe de France de quinze jours, mais Lens, on leur fait jouer un match décisif pour leur avenir en championnat à un horaire indécent. On aurait pu les faire jouer plus tard dans la journée. Il y aurait pu avoir deux matchs à 17 heures par exemple. Pensons aux joueurs, aux acteurs et à la régularité de la compétition. Si en fin de saison, il manque deux ou trois points à Lens pour atteindre un objectif européen, on dira quoi ? »