Salis Abdul Samed divise la presse après Clermont

Face à Clermont Foot, Salis Abdul Samed n’a pas eu son rendement habituel. La cause se situe peut être au niveau de l’émotion de retrouver son ancien club ou à la mise en place tactique de Pascal Gastien, son ancien coach, qui le connaît par cœur ? 

Il semble que les journalistes présents à Bollaert-Delelis ne soient pas du tout du même avis sur la prestation du Ghanéen, mettant bien évidemment de côté le but contre son camp malgré un but contre son camp.

L’Équipe l’a considéré comme l’un des deux flops Lensois de la rencontre en lui attribuant la note de 4 (match insuffisant). Pour Madeinfoot, il a obtenu la note de 6,5, note identique à celles obtenues par Brice Samba, Deiver Machado, Kévin Danso et Wesley Saïd. Maxifoot lui a attribué la note de 6.

L’Équipe : Son volume reste impressionnant. Mais il a beaucoup raté de relances ou de passes qui ont freiné l’évolution du jeu lensois vers l’avant. Sa déviation de la hanche est à l’origine de l’ouverture du score clermontoise (38e, csc). Il a aussi fait face à une forte opposition et une supériorité numérique clermontoise dans sa zone, ce qui l’a privé d’avance dans les duels ou contraint à commettre des fautes (avertissement, 66e).

Maxifoot : Son but contre son camp, sur lequel il ne peut rien, restera anecdotique. Il en faudra plus pour gâcher totalement sa performance. Malgré du déchet (15 ballons perdus), il a gagné la plupart de ses duels et offert quelques caviars à ses attaquants.

Bon match ou match moyen, son coach ne l’a pas oublié. « Salis, c’est la grande classe. il a offert un maillot de Lens a toute l’équipe et a tout le Staff. » a déclaré Pascal Gastien après la rencontre.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.