Relation compliquée pour Antoine Kombouaré à Nantes

La semaine dernière, Antoine Kombouaré a fait une sortie médiatique qui a fait grand bruit en critiquant la formation des jeunes Canaris, propos que Stéphane Ziani, coach de la réserve Nantaise, n’a pas du tout apprécié.

Selon Ouest-France, les jeunes Nantais ne seraient pas enclin à signer professionnel à la Jonelière. Comme le souligne le quotidien régional, quatre joueurs de la génération 99, testés occasionnellement en pro ont été bannis dès leur première défaillance. Quatre éléments sur lesquels il semblait pourtant judicieux de miser à moyen et court terme. Quatre jeunes à même, pour le coup, d’entrer dans la rotation, voire mieux, comme le fait Randal Kolo Muani sur le front de l’attaque.

Selon Pascal Floch, agent de joueurs de certains Nantais, les propos de l’ancien coach Lensois ne sont pas anodins :

« Il a voulu mettre un coup de pied dans le système dans lequel le club est englué depuis des années et s’est surtout protégé pour l’avenir. Il sait qu’il va perdre des joueurs en janvier pendant la Coupe d’Afrique des Nations ([Traoré, Simon, Castelletto, Coulibaly). En disant cela, il fait comprendre à sa direction qu’il lui faudra trois ou quatre recrues cet hiver… Lui, il est là pour gagner des matchs et a une vision court-termiste. Kombouaré, ce n’est pas le problème. Le souci, c’est qu’il n’y a aucune politique claire dans ce club, et depuis des années. »

RMC relaie aussi qu’Antoine Kombouaré ne communique jamais avec les formateurs Nantais, c’est son fidèle adjoint et aussi ex-Lensois, Yves Bertucci, qui sert de relais.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.