RC Lens : Aussi fort sans Openda ?

Alors que le RC Lens n’a toujours pas réussi à conclure l’arrivée d’un attaquant capable de faire oublier Loïs Openda, les inquiétudes sont grandes alors que les portes du championnat s’ouvriront dimanche pour les Sang et Or.

Sur qui compter pour pousser le ballon dans les filets du stade Brestois ? Un but venu d’ailleurs de Machado, Frankowski ou encore Sotoca ? Une tête sur corner de Danso ou Medina ? Un pénalty ? Un CSC ?
A Lens, tout le monde peut marquer, mais qu’aurait été la dernière saison du RC Lens sans les 21 buts de Loïs Openda ?
Elle aurait sans doute été à l’image de cette période de doute entre la mi-janvier et la mi-mars durant laquelle les Sang et Or gagnaient péniblement leurs matchs avec un petit but d’écart, quand ils ne partageaient pas les points, tandis que le buteur belge était devenu totalement improductif.

« Le départ d’Openda est une grosse perte » admet Adrien Thomasson dans les colonnes de l’Equipe. « Mais la force collective peut les compenser. »

« Lois, c’est comme si un membre de la famille était parti sans prévenir les autres », poursuit Jonathan Gradit. « Je ne pense pas que l’on sera moins forts. Avec Fofana, ce sont deux joueurs très importants. Mais le collectif et le club passent avant les individualités. Il ne faut pas oublier que Lois avait connu un passage à vide et que Wesley Saïd avait bien pris le relais. »

Sauf que Wesley Saïd est out pour le début du championnat et que sa fragilité pose questions. Durant les matchs de préparation, et hormis les 10 minutes maudites du match à Old Trafford, le RC Lens est resté sur ses bases de la saison 2022-2023, sans l’efficacité offensive. Suffisant en match de préparation, cette faiblesse au niveau de la finition sera rédhibitoire en championnat et à fortiori en Ligue des Champions.