OM – RC Lens : Les tops et les flops

Le RC Lens se déplaçait hier sur la pelouse du Vélodrome pour y défier l’OM. Les Sang et Or se sont imposés 1 à 0 grâce à un but de Banza.

L’Equipe étant toujours en grève, La Voix du Nord n’ayant pas jugé bon de les publier, nous nous sommes rabattus sur les « top-flop » du média Foot Mercato.

Deux tops à Lens :

Fofana (8) : Définitivement l’homme du match. Une partition parfaite pour l’un des leaders du milieu de terrain lensois. Seko Fofana a été un véritable rouleau compresseur au Vélodrome ce mercredi. Par son impact physique, il a très souvent pris le dessus sur Pape Gueye et consorts. Et même si parfois, ses bonnes intentions ont été gâchées par une passe imprécise ou un mauvais choix dans le dernier geste, sa suractivité au milieu de terrain aura beaucoup aidé son équipe. Sur certaines accélérations, il a déposé Sanson, Cuisance ou Rongier. Il aurait même pu y aller de son but, mais il a souvent manqué de lucidité face aux cages de Mandanda.

Clauss (7) : Le latéral droit arrivé en provenance d’Allemagne cet été aura été l’un des meilleurs joueurs de son équipe aujourd’hui. Remuant sur son couloir droit, il a parfaitement su gérer les attaques de Nagatamo tout en apportant constamment sur les phases offensives de son équipe. À plusieurs reprises, il a fait des différences par son explosivité et sa vitesse et c’était essentiel dans son rôle de piston pour apporter des solutions. Tireur de corner attitré, le natif de Strasbourg a très souvent trouvé ses partenaires dans la surface.

Pas de flop à Lens, tellement le groupe dans son ensemble a évolué sur le même registre

Deux flops retentissants à l’OM :

Benedetto (2) : Positionné étrangement sur le côté gauche, Dario Benedetto a semblé totalement perdu. On l’a vu venir demander des explications sur le côté du terrain à son coach André Villas-Boas comme si rien n’avait été clair. Un apport, en première période, très relatif, même dans le combat. Toujours aussi inutile en début de seconde période. Remplacé par Dimitri Payet (53e)

Thauvin (3,5) : En l’absence de Dimitri Payet, c’est lui qui avait les clés de la pauvre animation offensive de l’OM. S’il est souvent cherché et qu’en première période il n’a eu que très peu de déchets, il a quand même eu du mal à créer des chances à son équipe. Toutefois l’élément le plus remuant de l’OM dans le premier acte. Pas vu lors des quinze premières minutes de la seconde période, remplace par Nemanja Radonjic (63e).

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.