Mercato : Philippe Montanier, fragilisé à Toulouse, se voit imposer un nouvel adjoint

Il y a trois jours, nous apprenions la mise à pied de Mickaël Debève de son poste d’entraîneur adjoint du Toulouse Football Club. Une décision très surprenante puisque le club de la ville rose occupe la 12ème place du championnat, une place tout à fait honorable pour le nouveau promu de Ligue 1.

Selon les infos exclusives de La Dépêche, Mickaël Debève a été informé de sa mise à pied lors de la première semaine de congés (14 au 20 novembre), puisqu’il a reçu une lettre pour un entretien préalable de licenciement et un coup de fil très froid du président Damien Comolli :

« Tu sais pourquoi je t’appelle ? Maintenant, tu auras affaire au service juridique. »

L’ancien Lensois ne s’est pas rendu à cet entretien puisqu’il était en congé. Il a pris un avocat auprès de l’Unecatef, le syndicat des entraîneurs, afin de se défendre.

La Dépêche affirme que Philippe Montanier est tombé des nues lorsqu’il a appris la nouvelle et aurait demandé des explications à sa direction sans avoir de retour. Il se dit que Debève ne correspondait plus au projet du club et qu’un entraîneur Espagnol devrait le remplacer, un choix que Montanier n’a pas validé, mais qui lui est imposé.

Philippe Montanier acceptera t-il ces décisions ? C’est toute la question. Et on ne connait toujours pas la nature du crime commis par l’ancien Lensois.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.