Les choix payants de Franck Haise

Dimanche soir, la France des téléspectateurs du football, fidèle à la tête d’affiche de la Ligue 1 du week-end, a été surprise de découvrir ce RC Lens , capable d’aller gagner chez les plus grands.

Pour son déplacement à Marseille, les Sang et Or ont encore frappé un grand coup. La sérénité dégagée et l’engagement de tous les joueurs ont bluffé les plus sceptiques des observateurs.

Fofana, Frankowski, Sotoca, Medina, Leca … Et on pourrait tous les citer, ont porté haut les couleurs du club en terre phocéenne, mais il y a surtout un homme qui cristallise depuis dimanche soir tous les propos dithyrambiques.
Franck Haise marque les esprits depuis la saison dernière et si on pouvait mettre sa réussite sur la « chance du promu », force est de constater maintenant qu’il est devenu, en un peu plus d’une saison, un des techniciens les plus en vue du football français, au point que les présidents de clubs commencent à lui faire des courbettes, à l’image de Pablo Longoria, le président de Marseille, qui aimerait bien pouvoir le décrocher dans les saisons à venir.

Son sens tactique au Vélodrome, en bloquant les couloirs et en imposant un pressing haut constant, a totalement annihiler le jeu marseillais. Franck Haise arrive à transmettre des messages clairs à ses joueurs qui adhèrent sans broncher. Il fallait oser démarrer la rencontre sans Clauss et Kakuta, sachant que Danso était en plus suspendu. Avec 3 cadres en moins mais un schéma tactique redoutable, les marseillais n’ont quasiment pas existé, hormis Payet et ses coups de pattes diaboliques.
Si l’on excepte ce match contre Strasbourg, perdu en infériorité numérique et contre le cours du jeu, le coach lensois a toujours réussi à mettre en place les éléments qui permettent à ses joueurs de donner le meilleur. Sa culture tactique est impressionnante alors qu’il ne débute que sa seconde année de Ligue 1.

A force de marquer les esprits, les propositions des plus grands clubs ne vont pas tarder à arriver. Lens joue à 13, les onze joueurs, son public et son entraîneur même si lui insistera sur le travail d’un staff. Parce qu’en plus, il est modeste …

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.