Franck Haise encense son noyau dur

Au RC Lens, ils sont quatre à avoir intégré le club quand il était en Ligue 2 et qui font désormais partie du groupe « Ligue des Champions ». Une ascension remarquable pour des joueurs au parcours atypique, qui n’étaient pas programmés à la base pour devenir des cadres.

Jean-Louis Leca, Jonathan Gradit, Massadio Haïdara et Florian Sotoca constituent le noyau dur de Franck Haise, les hommes sur qui il peut compter. Dans un entretien vidéo accordé à France 3 Hauts-de-France, le manager général du RC Lens met en avant les raisons de leur ascension.

« Jean-Louis (Leca) a 38 ans. Il est toujours le premier à venir travailler le matin, alors qu’il est gardien numéro 2, qu’il sait qu’il n’a pas vocation à redevenir gardien numéro 1 à Lens, mais il est toujours, à bosser, à être exemplaire.
Massadio (Haïdara), Flo (Sotoca), Jo (Gradit) continuent à passer des caps et ce n’est pas fini. C’est certain que l’environnement leur permet ça, mais ils ont des qualités et leur potentiel n’avait peut-être pas été complètement utilisé jusqu’à maintenant. »