France – Danemark : L’analyse de Franck Haise

Promu consultant pour le journal l’Equipe durant le mondial au Qatar, Franck Haise a livré son analyse après la victoire des Bleus face au Danemark (2-1).

Pour le manager général du RC Lens, c’est la force mentale et le collectif du groupe qui ont fait la différence. Franck Haise a également jugé les prestations individuelles :

Antoine Griezmann :
Je me suis régalé avec lui. Il a réussi un match vraiment complet, où il ne lui a manqué qu’un but. Il s’est comporté comme un leader à la fois technique et tactique, dans le comportement et la générosité. Griezmann a encore passé un cap par rapport au match précédent, car le Danemark est une équipe supérieure à l’Australie.
En tout cas, par ses sourires permanents, son attitude sur le terrain et son langage corporel, on perçoit qu’il est vraiment épanoui et bien dans sa tête.

Raphaël Varane :
On a retrouvé un excellent Varane, revenu comme le véritable leader qu’il est, extrêmement intelligent sur le terrain et en dehors.

Kylian Mbappé :
En première mi-temps, il a eu du déchet, mais on le sentait déjà en jambes. A un moment où les Bleus manquaient de rythme en début de seconde période, ce ballon de la 56° minute, aussi dû au fait que les Danois ont alors offert davantage d’espaces en amenant leur bloc plus haut, a redonné un coup de boost énorme. La France a besoin d’un Mbappé décisif qui prend les choses en main. Il l’a fait et a été récompensé.

Theo Fernandez :
Ses courses tranchantes vers l’avant ont été bien compensées par Adrien Rabiot.

Jules Koundé :
Après une entame où on a senti qu’il a cherché à se rassurer, Jules Koundé a réussi une prestation solide. Même si j’ai eu une inquiétude à la 43′ (semelle sur Nelsson) où il a pris un jaune. J’ai eu peur que ce soit pire…

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.