Florian Sotoca parle du match d’après

Après 8 matchs sans défaite et 5 matchs sans prendre de but en championnat, mais un accident industriel à Arsenal, le RC Lens se doit de remettre l’église au centre du village demain après-midi à Bollaert contre l’Olympique Lyonnais.

Florian Sotoca s’est exprimé en conférence de presse sur la capacité du groupe à réagir après avoir reçu une claque. Une chose est sûre, les Sang et Or ne tendront pas la joue gauche. L’attaquant Lensois a rappelé qu’après chaque contre-performance, Lens avait su réagir :

« Quand on prend de tels écarts de buts, le plus important est de se taire et de travailler. C’est comme dans une famille, on doit essayer de relever le coéquipier s’il est un peu moins bien et c’est ce qu’on a essayé de faire depuis la fin du match contre Arsenal.
Quand on se prend une telle claque, on n’a qu’une seule envie, c’est que l’arbitre siffle le coup d’envoi du match d’après.
C’est plus la défaite à domicile contre Metz qui avait été difficile à encaisser.
Pour Arsenal, le seul regret est de n’avoir pas été au niveau de la compétition. Face à Metz, on aurait dû le gagner 10 fois et ça laisse encore plus de regret.
Mais on avait su réagir par la suite parce que le match d’après, on faisait nul à Séville et gagnait Toulouse en étant mené.
Contre Lyon, je suis persuadé qu’on va réagir et qu’on sera dans le vrai. J’ai une totale confiance au staff et en mes coéquipiers. »