Florent Ghisolfi : « Avancer sur un attaquant, c’est se bloquer sur le dossier Kali »

L’attaque est certainement le chantier le plus important sur lequel va devoir se pencher la cellule recrutement du RC Lens sur cette intersaison.

Hier soir, sur la chaîne Youtube de Lensfoot, Florent Ghisolfi a lâché quelques indices sur la méthodologie.

Il faut déjà savoir que Simon Banza est de retour à la Gaillette. Le club Portugais n’a pas pu lever l’option d’achat. « Elle était évolutive en fonction du nombre de buts inscrits. Comme il en a inscrit beaucoup, celle-ci est montée à 5 millions d’euros et le club portugais n’a pas les liquidités pour un tel transfert. » a précisé le directeur sportif qui recevra prochainement l’attaquant, toujours sous contrat avec le RC Lens et qui pourrait trouver sa place dans la rotation de Franck Haise.
L’autre interrogation concerne Arnaud Kalimuendo. Le jeune buteur est rentré à Paris et après sa sélection nationale avec les espoirs, il entrera en discussion avec la direction parisienne. « D’abord il va rejoindre la sélection Espoirs, ensuite il va discuter avec le PSG et ensuite, il va écouter les propositions, mais il sait qu’on est là et que la porte est ouverte. » a confié Florent Ghisolfi, qui ne ferme la porte ni à un achat, ni à un nouveau prêt, si les trois parties y trouvent leur compte.

Cette situation d’attente pour deux attaquants majeurs interdit néanmoins au RC Lens de se projeter sur l’achat dans l’immédiat d’un nouvel offensif : « Avancer sur un attaquant, c’est se bloquer sur le dossier Kali » a conclu le recruteur lensois.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.