Clermont Foot – RC Lens (0-3) : Nous avons aimé, nous n’avons pas aimé

Jusqu’ici en difficulté au sortir de chaque trêve internationale, le RC Lens a vaincu le signe indien en prenant les trois points face à Une faible équipe Clermontoise, qui devra sans doute se battre jusqu’au bout pour ne pas descendre.

Un match gâché par l’attitude immature d’Elye Wahi, qui est bêtement tombé dans le piège dressé, et certainement préparé, par le staff clermontois.  Il faudra certainement afficher un autre niveau mercredi soir chez les Gunners pour avoir une chance d’exister.

Nous avons aimé :
– La victoire lensoise et les trois buts marqués.
– Que Brice Samba enregistre son cinquième clean-sheet de suite, grâce notamment à un arrêt décisif.
– La résilience de Jonathan Gradit, qui a pris des coups mais qui a toujours été à la hauteur.
Abdukodir Khusanov qui a prouvé, s’il le fallait encore, qu’il pouvait être une alternative crédible en défense centrale.
Facundo Medina, en taille patron une nouvelle fois. L’argentin progresse à tous les niveaux. Il a même fait partie de ceux qui ont cherché à calmer les esprits durant les échauffourées de fin de première période.
– La prestation de Neil El Aynaoui, notamment en première période. Le jeune milieu de terrain est en train de s’imposer comme titulaire indiscutable.
– Le très beau but de Wesley Saïd, qui a emmagasiné de la confiance avant la réception de Lyon le week-end prochain, où il devrait être titulaire du fait de la suspension d’Elye Wahi.
– Le but d’Elye Wahi, de la tête de surcroit, ce qui n’est pas son point fort, sans oublier le centre caviar de Ruben Aguilar.
– L’attitude responsable de Salis Abdul Samed et de Facundo Medina lors des échauffourées, qui ont tenté de calmer leurs coéquipiers.

Nous n’avons pas aimé :
– Que Franck Haise n’ait toujours pas donné sa chance à Faitout Maouassa, alors que Przemyslaw Frankowski a été à la peine durant toute la rencontre.
– L’immaturité d’Elye Wahi qui lui a valu son expulsion et qui va manquer au moins le match de samedi prochain face à Lyon voire celui de la semaine suivante à Montpellier.
– Que malgré son premier but de la saison, Adrien Thomasson n’ait pas été plus tranchant. Peu d’impact et de nombreuses passes manquées.
– La première période fantomatique d’Angelo Fulgini, invisible et peu impactant niveau physique.
– Les propos infantiles de Pascal Gastien qui a lancé à l’arbitre « Donnez leur la Ligue des Champions ».