Zéro pointé pour l’attaque du RC Lens

Nous avons souvent réclamé ici une association Kalimuendo-Ganago de manière à tenter de booster une animation offensive de plus en plus déficiente au fil des rencontres. Hier, par la force des choses, Florian Sotoca étant suspendu et Wesley Saïd encore un peu juste, le coach a aligné cette paire tant attendue.

Malheureusement, le manque d’automatismes entre les deux joueurs a empêché la paire de fonctionner correctement. Plus d’une fois, les deux joueurs ont fait le même appel, ont trop rarement joué ensemble et leurs prestations individuelles ont été à l’image de leur prestation collective.
Arnaud Kalimuendo, en 90 minutes, a passé le plus clair de son temps a renifler l’herbe de la Meinau et n’a pas tiré une seule fois au but, le comble pour un attaquant. L’unique tentative d’Ignatius Ganago ne fut pas cadrée. Isolés et manquant de bons ballons, les pistons et les milieux n’ont pas joué leur rôle dans l’animation offensive. Saïd et Baldé, quand ils sont entrés, n’ont pas amené plus de jus à une attaque indigne d’un club prétendant jouer les places européennes.
Quand les pistons, les milieux ou les défenseurs ne marquent plus, ce qui est devenu le cas, le RC Lens n’est plus en mesure de faire trembler les filets adverses.

Encore 8 matchs et viendra l’heure de parler du mercato estival. Le chantier prioritaire est déjà axé sur la recherche d’attaquants performants, une denrée rare, mais une obligation si le RC Lens veut un jour franchir un palier et jouer autre chose que le ventre mou du cassement.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.