Toulouse veut gagner, Lens doit gagner

Avec un seul point pris sur quinze possibles, le RC Lens fait figure de dernier de la classe. Un redressement face à Toulouse est devenu un impératif sauf à s’enfermer dans une spirale négative d’où il sera compliqué de s’extirper.

Certes, le match nul à Séville laisse augurer de belles choses à venir, encore faudra-t-il les concrétiser cet après-midi à Bollaert, face à une équipe toulousaine qui ne vient pas à Lens en victime expiatoire et loin de là. Les Toulousains seront pour la troisième fois d’affilée en déplacement après l’OM (0-0) et l’Union Saint-Gilles (1-1) et compte bien faire un résultat en Artois.

« Lens a un jour de récupération supplémentaire. Mais on sera prêts » a déclaré Carles Martinez Novell, l’entraîneur toulousain. « J’aspire à gagner tous les matchs, normal. Le but, toujours, est de créer des problèmes à l’adversaire. Et cela tombe bien d’avoir joué l’Union avant. Je trouve que la Saint-Gilloise a pas mal de points communs avec les Lensois. Ils sont agressifs, veulent occuper le camp d’en-face. Plus généralement, c’est une équipe incroyable dont le classement ne reflète pas la valeur. Oui, ponctue Martinez Novell, on prépare ce rendez-vous comme une finale. »

De son côté, Franck Haise essaye de retirer un maximum de pression des épaules de ses joueurs. « J’ai dit aux joueurs, les résultats, je les assume. La pression, c’est pour moi. Le jeu, c’est vous. » Le manager du RC Lens attend ses joueurs l’exigence de s’imposer à chaque match. « On ne peut pas en faire l’économie au haut niveau. Inconsciemment, il est possible que la Ligue des champions ait trotté dans certaines têtes avant que n’arrive ce premier match. Cela peut amener à en faire un peu moins et être une des raisons qui explique notre moins bon début de saison, un niveau insuffisant. » (L’Equipe)

Maintenant que les joueurs ont goûté à la petite musique qui trottait dans les têtes depuis le mois de mai, il est grand temps de démarrer le championnat domestique en revenant aux fondamentaux, ceux qui ont permis au RC Lens d’être considéré comme un des meilleurs clubs d’Europe la saison dernière.