RC Lens – FC Séville : A quoi joue Darmanin ?

Hier, dans une interview accordée au média Brut, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a signifié l’interdiction de déplacement à Lens pour les supporters du FC Séville.

Le ministre, pour justifier cette décision, évoque les incidents, pourtant sans gravité, lors du déplacement à Lens des supporters du PSV Eindhoven, ainsi que le sang chaud des supporters Andalous.

À Lens, les sections de supporters dénoncent une mesure qui ne repose sur aucun élément la justifiant. Le FC Séville, qui n’a toujours reçu aucune notification de l’UEFA et qui a appris la nouvelle par voie de presse, va entamer des démarches auprès du gouvernement espagnol.

En quoi ce match est-il à risques ? Il n’y a aucun contentieux entre les supporters des deux clubs et pourquoi prendre une telle mesure à 48h d’un match, alors que les supporters Sevillans ont déjà payé leur place.
Où est l’équité sportive ? Va t-on interdire le déplacement des délégations de supporters étrangers lors des JO de Paris 2024 ? Avec de telles attitudes, la France n’a pas fini de se ridiculiser. Afin de soi-disant créer «un électrochoc», le ministre vient de tirer une nouvelle balle dans le pied.

Les Red Tigers sont vent debout devant cette mesure qu’ils jugent « irresponsable et inique ». « Les fans sévillans ont déjà réservé et payé leurs moyens de transport, leurs places et leurs nuits d’hôtel et n’ont pas à subir votre incompétence », peut-on lire dans leur communiqué. Ils promettent même de laisser leur place en Marek si l’interdiction de déplacement devait être confirmée.