RC Lens : Ces histoires de penaltys avec Brest

En février dernier, lors du match nul 1-1 au Stade Francis le Blé, le service com du RC Lens avait dégainé une vidéo humoristique « La compil de la VAR oubliée » pour critiquer l’arbitrage. Les dirigeants lensois s’étaient focalisés sur trois actions contestables : un penalty non sifflé en leur faveur, une main offensive sur le but de Brest et l’absence de carton pour Lees Melou après un tacle qui a blessé Deiver Machado.

Cette vidéo avait été à l’origine d’une polémique sur les réseaux sociaux, le club étant qualifié de « pleureuse » par ceux qui arguaient du fait que les décisions arbitrales contraires s’équilibraient finalement en fin de saison.
Hier, le club n’est pas tombé dans le panneau, et pourtant, il y avait de quoi. Sur le premier penalty accordé aux brestois, Jonathan Gradit recule et heurte sans intention le pied de Jeremy Le Douaron, qui de toute façon ne pouvait pas jouer le ballon, beaucoup trop haut, et qui nous gratifie d’une Neymar pour influencer l’arbitre.
Sur le second penalty accordé aux brestois, nous ne sommes même pas sûrs, images VAR à l’appui, que le pied de Salis Abdul Samed touche celui de Mahdi Camara.
Cerise sur le gâteau, Adrien Thomasson est expulsé pour une faute méritant tout au plus un carton jaune.

Cette fois-ci, le service com du RC Lens ne jettera pas de l’huile sur le feu. De toute façon, Lens doit avant tout sa défaite à la passivité des joueurs durant la seconde période, plus qu’aux erreurs d’arbitrage, comme l’a reconnu Franck Haise :

« On a donné les armes pour prendre les penaltys. Il n’y avait pas grand-chose, mais dans pas grand-chose, il y a quelque chose. On ne peut pas crier au scandale par rapport à ça. »