RC Lens – Brest (1-0) : La presse note les Lensois

Six jours après la belle victoire en terres lyonnaises, le RC Lens a fait tomber hier soir, dans son antre de Bollaert, Brest, le surprenant dauphin du PSG, qui était invaincu depuis treize rencontres.

Une victoire acquise dans la douleur, les Lensois ayant passé la majorité de la seconde période à encaisser les vagues bretonnes. Dans un match d’une rare intensité, qui a sans aucun doute relevé le niveau de la Ligue 1, Les Sang et Or ont trouvé le chemin des filets grâce à l’opportuniste Ruben Aguilar, bien placé au second poteau pour reprendre de la tête un centre tir de David Pereira Da Costa, repoussé par la barre.

Les héros Lensois de la rencontre sont sans conteste les défenseurs, à commencer par le gardien, Brice Samba, qui a rassuré sa défense par quelques arrêts de classe. La surprise du chef nous vient du côté droit de la défense, avec la prestation XXL de Jonathan Gradit qui a « mené un combat intense sur Le Douaron ou Mounié sans faire le moindre cadeau. » a noté l’Equipe. « Il a été aussi l’auteur d’un magnifique sauvetage en déviant un tir de Satriano sur son poteau » complète Maxifoot. Kevin Danso, bien qu’éprouvant quelques difficultés, a tenu la baraque au centre de la défense, notamment « grâce à son impact physique ou à son jeu de tête » (Voix du Nord).
À gauche de la défense, le jeune Khusanov a connu un début de rencontre compliqué, avec quelques placements approximatifs et un jaune reçu beaucoup trop tôt. Au fil du match, il a repris de la confiance. « Ses relances étaient propres, voire audacieuses. Ses retours défensifs et sa présence ont fait du bien. » (L’Equipe)
Un autre joueur Lensois a crevé l’écran hier. Ruben Aguilar ne s’est pas contenté d’inscrire le but de la victoire, mais il a été omniprésent dans tous les combats du flanc droit. « Son travail et ses nombreux replis sur l’aile droite ont également contribué à solidifier la défense sang et or » relève l’Equipe.
C’est au niveau de son animation offensive et de la finition qu’a souffert le RC Lens. David Pereira Da Costa a été contraint de jouer très bas, ce qui n’a pas aidé Elye Wahi, qui a surtout couru dans le vide. « Wahi n’a que très rarement converti les ballons qu’il recevait, notamment par manque d’anticipation, ou parce qu’il a failli sur le plan technique. » a analysé l’Equipe.
À noter que Lilian Nalis, aux ordres de Franck Haise, n’a effectué, chose rare, que trois remplacements (Saïd pour Wahi, Abdul Samed pour Mendy et Thomasson pour Pereira Da Costa).

Les notes de la presse :

L’Equipe : Samba (7), Gradit(8), Danso (5), Khusanov (7), Aguilar (6), Mendy (5), El Aynaoui (6), Frankowski (5), Pereira Da Costa (6), Sotoca (5), Wahi (4).

Maxifoot : Samba (7), Gradit(7), Danso (6,5), Khusanov (6,5), Aguilar (7), Mendy (6), El Aynaoui (6,5), Frankowski (5), Pereira Da Costa (5,5), Sotoca (6,5), Wahi (4,5).

La Voix du Nord : Samba (7), Gradit(7), Danso (5), Khusanov (6), Aguilar (7), Mendy (4), El Aynaoui (7), Frankowski (5), Pereira Da Costa (7), Sotoca (6), Wahi (4).

AllezLens : Samba (7), Gradit(7), Danso (5), Khusanov (6), Aguilar (8), Mendy (4), El Aynaoui (6), Frankowski (4), Pereira Da Costa (6), Sotoca (6), Wahi (4).