Mercato RC Lens : Fallait-il se séparer de Faitout Maouassa ?

En cassant le contrat de prêt de Faitout Maouassa, six mois après son arrivée en Artois, le board lensois reconnaît implicitement une erreur de casting.

Le piston du FC Bruges sortait d’une belle saison en prêt à Montpellier, mais la mayonnaise n’a jamais pris à la Gaillette. Placé en numéro 3 dans la catégorie des pistons gauches, le natif de Villepinte n’a jamais eu sa chance, malgré le nombre de matchs joués par les Sang et Or, en championnat ou en Ligue des Champions.
Il aura fallu attendre les deux derniers matchs et l’hécatombe à gauche pour enfin le voir à la manœuvre.
Malheureusement, à court de compétition, n’ayant jamais eu sa chance, Maouassa n’a pas tenu dans la durée, malgré des prestations très convaincantes. En seulement une centaine de minutes de jeu, il a montré plus que d’autres qui ont beaucoup joué, et dont nous tairons le nom dans cet article.

« Le RCL remercie celui qui portait le numéro 20 pour son sérieux et son esprit collectif. Il lui souhaite le meilleur dans les nouveaux défis qui s’offriront à lui. » a déclaré le club hier soir, dans un communiqué aussi court que le temps de jeu accordé au joueur.

« Un joueur à tout faire ! Explosif, athlétique, polyvalent et déjà pourvu d’une bonne expérience au plus haut niveau » pouvait-on lire sur le site officiel le 2 septembre dernier, lors de son arrivée, tandis qu’Arnaud Pouille déclarait : « L’arrivée de Faitout Maouassa vient boucler ce mercato estival. Piston tonique, joueur référencé en France, Faitout vient apporter ses qualités de contre-attaquant et sa soif de s’investir dans un collectif qui développe un football intense dans lequel il s’identifie. »

De deux choses l’une, Maouassa a perdu son football durant l’été avant d’arriver à Lens, ou la cellule de recrutement s’est royalement plantée. Mais encore faudrait-il savoir le reconnaître.
En attendant, nous souhaitons bonne chance à Faitout qui s’est envolé pour Grenade où il a été prêté dans la foulée.