Mercato : Il n’aurait jamais du quitter le RC Lens

C’est l’histoire d’un jeune joueur qui avait tout pour devenir un grand et qui s’est brûlé en quittant trop vite le cocon familial.

Mercato estival 2019, Le RC Lens, en recherche de liquidité, laissait filer l’un des plus grands espoirs du centre de formation lensois de La Gaillette au Dijon FCO pour 3.5 millions d’euros. Après des débuts fracassants en Bourgogne, la lumière s’est progressivement éteinte et Mounir Chouiar n’est plus que l’ombre de lui-même.
Écarté pour le match face à Lens pour indiscipline, Mounir Chouiar n’est plus en odeur de sainteté chez les dijonais. Selon le journal l’Equipe, l’ancien lensois se permettait d’arriver plus que de raison en retard à l’entraînement. Et en neuf apparitions cette saison, le milieu offensif de 21 ans ne compte que deux passes décisives et n’a toujours pas marqué.

Apparemment, cette semaine, le jeune lensois aurait mis un peu d’eau dans son vin en se montrant plus sérieux, ce qui convient au coach David Linarès : « Il a fait preuve d’implication. J’ai aussi apprécié que d’autres joueurs viennent lui parler de ce qui s’était passé. »

Chouiar a contracté le Covid-19 en septembre et été perturbé par le mercato, où il était à deux doigts d’être transféré à l’Atalanta. Autant de circonstances qui peuvent excuser ce début de saison raté. De retour dans le groupe de Linarès aujourd’hui pour le déplacement à Nice, Chouiar n’a d’autre choix que de briller.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.