Loïc Badé : « Un mal pour un bien »

Transféré à Rennes après une seule saison à Lens, Loïc Badé, qui cherchait comme beaucoup à franchir un cap, estimant certainement que l’herbe était plus verte en Bretagne, a vécu une première saison cauchemar.

Les Bretons ont des chapeaux ronds, mais Badé n’a pas décroché le pompon… Snobé par Bruno Genesio, qui en a fait un cireur de banc en chef, l’ancien Lensois a du accepter un transfert à Nottingham Forest, où il n’a finalement jamais joué. C’est lors de son deuxième prêt consécutif, avec option d’achat, au FC Séville, que Badé a retrouvé son football et la confiance de ses entraîneurs.
Loïc Badé sera titulaire ce soir avec le FC Séville sur le terrain de la Juventus Turin en demi-finale de Ligue Europa (W9 et Canal+ foot). Celui qui a marqué au tour précédent face à Manchester United s’est confié au Parisien :
« J’ai vécu des moments compliqués, mais ça fait partie du sport de haut niveau. Il y a des hauts et des bas. L’important, c’est de se servir des moments difficiles pour apprendre. A Nottingham, j’étais très en forme. Même à Rennes, je me sentais bien. C’est la frustration de ne pas avoir de temps de jeu qui m’a fait partir. Mon arrivée en Angleterre intervient dans la continuité d’une bonne préparation. Je donne le maximum à l’entraînement. Après ce sont les choix du coach. Je pensais avoir ma chance, je ne l’ai pas eue…
C’est un mal pour un bien, voilà ce que je me dis. Si je n’avais pas eu cette période compliquée, je ne me serais pas retrouvé à Séville. »
Selon RMC Sport, le FC Séville ne devrait pas tarder à lever l’option d’achat, dès que le maintien sera assuré, ce qui ne devrait plus tarder.