Les tops et flops Lensois après le nul (2-2) face à Saint-Etienne

Lensois et Stéphanois se sont quittés sur un score de 2 à 2 à Bollaert. Un partage des points équitable au vue du nombre d’occasions de part et d’autre.

Le quotidien L’Equipe, qui titre « Etienne Green sauve les meubles », a attribué les notes suivantes aux joueurs :

RC Lens : Leca (5), Gradit (5), Wooh (3), Medina (6), Clauss (7), Doucouré (4), Fofana (6), Machado (4), Kakuta (4), Ganago (5), Sotoca (5).

Une notation qui pourra une nouvelle fois prêter à commentaires. Facundo Medina récolte un « 6 » après une première période catastrophique, Gaël Kakuta un petit « 4 » alors qu’il a encore été l’homme à tout faire de l’entre-jeu. On pourrait également trouver un peu juste le « 6 » offert à Fofana, qui aurait certainement mérité un « 7 » voire un « 8 » pour l’ensemble de son oeuvre.

Sur l’ensemble du match, le RC Lens  ne récolte donc qu’une note collective de 4,91, en deça du 5,33 attibué à Saint-Etienne.

Les tops et les flops côté Lensois

Jonathan Clauss (7) : Le jeu lensois est aimanté par sa générosité et ses courses incessantes sur le flanc droit ou il évolue tel un ailier. C’est sur un de ses centres que Lens égalise mais il n’a pas été seulement passeur décisif. Il a fait porter la menace sur presque tous ses coups de pied arrêtés et son engagement a été total en repli défensif. Moins omniprésent en deuxième période sans pour autant s’économiser.

Seko Fofana (6) : Il a longtemps attendu que ses nombreuses projections vers l’avant soient récompensées par un but. Avant de trouver l’ouverture du gauche (2-2 77e), il a failli dans le dernier geste ou été devancé par la défense stéphanoise. Mais ce deuxième but en deux rencontres colle à son leadership technique et son influence sur le terrain.

Gaël Kakuta (4) : l était très surveillé par le milieu vert, chargé de l’empêcher de s’exprimer. Ses partenaires ont eu du mal à le trouver. Il a également manqué de justesse ou d’efficacité dans son dernier geste, comme lorsqu’il ne cadre pas depuis la surface seul face à Green (56e). Il est un peu monté en puissance (frappe cadrée, 60e) mais son équipe a besoin de mieux pour être plus dangereuse dans les derniers mètres. Remplacé par Perreira Da Costa (82e)

Christopher Wooh (3) : Il a manqué de concentration pour apprécier la longue touche de Clauss à l’entame de la rencontre et est à l’origine du but stéphanois. Le jeune défenseur axial n’a pas non plus assez serré Bouanga à l’entame de la deuxième période, laissant l’attaquant feinter puis armer (1-2, 52e). Dans la foulée, il oublie Moukoudi qui reprend de la tête un corner dans son dos sans conséquence (55e). Sa responsabilité est donc engagée.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.