Lens – PSG : Le jour d’Elye Wahi ?

On espérait le voir contre l’AS Monaco en Coupe de France, Elye Wahi nous force encore à patienter. Face aux monégasques, il s’est certes montré plus entreprenant, mais n’a toujours pas trouvé le chemin des filets.

Alors que le nom de Denis Bouanga résonne comme concurrent potentiel, Elye Wahi serait bien inspiré de montrer ce soir quelques facettes de son talent. Franck Haise, qui n’accable jamais ses joueurs, demande toujours de la patience. Le coach argumente en prenant l’exemple de Loïs openda. « Loïs, la saison dernière, n’avait pas été à 100% dès le départ », rappelle Franck Haise. « Même s’il avait marqué assez rapidement, il y avait eu des mois de travail. Loïs avait fini en boulet de canon et j’espère qu’Elye aussi et surtout qu’il vivra une grande et belle carrière parce qu’il en a toutes les qualités. »

Les supporters veulent bien y croire, mais l’ancien Montpelliérain a commencé à entendre les sifflets lors de sa sortie face à Monaco. La patience n’a jamais été la qualité première des supporters, quelle que soit l’équipe soutenue. Mais force est de reconnaître que nous sommes en janvier et qu’avec seulement 2 buts inscrits en Ligue 1, le compte n’y est pas.
Le Midi Libre relève qu’outre son manque d’efficacité, encore visible contre Monaco, Wahi agace par son incapacité à prendre la profondeur, qualité pourtant vantée par le club du bassin minier à son arrivée. Parmi les 59 hors-jeu sifflés contre les Lensois toutes compétitions confondues cette saison, 25 l’ont été pour l’ancien Montpelliérain. Sur ce sujet, Franck Haise pondère encore « Parfois, c’est le passeur qui est fautif parce qu’il tarde un peu ».

Sachant que Wesley Saïd ne brille pas non plus par la constance, Franck Haise n’a d’autre choix que de persévérer son jeune attaquant , en attendant le réveil de la bête. Si elle pouvait se réveiller ce soir contre le PSG, ce serait tout bénef, pour Lens et surtout pour Wahi, avant l’arrivée éventuelle d’un nouvel attaquant.