Lens et son problème d’étanchéité à Bollaert

Faut-il que le RC Lens soit capable de marquer 3 ou 4 fois dans une rencontre pour prendre les 3 points du match ?

C’est le constat objectif que chaque observateur est en droit de faire après la série des derniers matchs des Sang et Or à Bollaert.

Faut-il critiquer le système de jeu atypique mis en place par Franck Haise, avec 3 défenseurs et des pistons que l’on retrouve surtout dans les phases offensives, système qui a pourtant déjà contrarié plusieurs adversaires. Ou faut-il plutôt regretter les erreurs individuelles beaucoup trop fréquentes ?
« Les erreurs, ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile à corriger » avoue Franck Haise, avant d’ajouter : « Sur le premier but encaissé, avant la perte du ballon de Loïc Badé, on aurait déjà du jouer plus tôt vers l’avant. »

Hier, il y a eu également les erreurs de placement sur les coups de pied arrêtés qui ont coûté très cher aux Sang et Or :

« Les phases arrêtées, on les travaille mais elles réclament beaucoup de concentration, de malice parfois. Jusque-là, on n’avait pas pris beaucoup de buts de la sorte. »

Système de jeu + erreurs individuelles + marquage déficient, c’est certainement le cocktail perdant qui s’invite lors des matchs à Bollaert. Faudra t-il la ferveur du public en 2021 pour corriger le tir ?

A cela rajoutons également le fait que le coach éprouve des difficultés à reconduire une défense type, ce qui n’est pas le cas en attaque. Hier, il manquait encore Gradit et le coach hésite à refaire confiance à Médina, décevant sur ses dernières prestations.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.