Jonathan Clauss, cet inconnu

Une superbe saison avec à la clef un trophée de meilleur latéral droit de la saison 2020-2021 de Ligue 1, à chacune de ses sorties avec le RC Lens, Jonathan Clauss régale par son pouvoir de percussion, ses appels incessants, ses centres précis, ses coups de pieds arrêtés.

Pourtant, un homme refuse de prêter attention à l’une des révélations de la saison dernière du côté du RC Lens et plus globalement à l’échelle de la Ligue 1.

Hier, la France recevait la Bosnie en match de qualification pour le prochain Mondial. En l’absence de Pavard blessé, Didier Deschamps avait préféré faire jouer au poste de latéral, Jules Koundé, défenseur central de formation. Ce fut un désastre ! Un match indigent, ponctué par un geste inutile qui lui a valu expulsion à la 51ème minute. Le sélectionneur avait choisi pour le poste le jeune Koundé, parce que Léo Dubois, le remplaçant officiel au poste, sortait d’une saison plutôt moyenne. Hier, la France a péniblement partagé les points avec la Bosnie et a souffert sur son flanc droit.

Pendant ce temps là, à Lens, Jonathan Clauss démarre en fanfare sa nouvelle saison. Ultra moderne dans sa vision du jeu avec une réelle qualité de pied, il semble encore avoir franchi un palier par rapport à la saison dernière.

Mais Deschamps ne le connait pas, ou ne veut pas le connaître. Même pas un essai sur un match amical … Pire encore, ayant le droit de convoquer un nouveau joueur, après l’exclusion de Koundé, il a officiellement choisi Nordi Mukiélé du RB Liepzig, un club certainement plus glamour que le RC Lens…
Et il n’est pas seul, si l’on considère le traitement du journal l’Equipe concernant le match d’hier de l’équipe de France. Le quotidien titre : « Koundé, larmes à droite » mais ne propose pas non plus Jonathan Clauss comme alternative :

Derrière, Deschamps doit-il poursuivre dans son idée de placer Koundé à ce poste ? Sur ce qu’on a vu, difficile de lui voir un potentiel immense. Le Sévillan a des aptitudes de très haut niveau en défense centrale. II devra bien sûr, dans les prochains mois, digérer la séquence de son transfert raté mais, en bleu, sa place se situe sans doute derrière Raphaél Varane.
A moins qu’il ne prolonge encore son idée, Deschamps va devoir prospecter à ce poste. Léo Dubois, certes correct hier, ne dispose pas d’un profil de haut niveau. Les performances de Djibril Sidibé à Monaco sont très cohérentes ces dernières semaines. DD va devoir prier pour que Nordi Mukiele (Leipzig) exprime son potentiel ou qu’un jeune latéral émerge enfin…

Mais ouvrez les yeux, le latéral que la France attend est bien là, à Lens !