Gervais Martel reprend son bâton de pèlerin

Après s’être livré il y a une dizaine de jours dans les colonnes du quotidien Le Parisien, Gervais Martel a repris son bâton de pèlerin et c’est au journal l’Equipe qu’il confie maintenant ses envies de retour dans le football français.

L’ancien patron du RC Lens juge sévèrement les dirigeants actuels du football français et revient avec malice sur sa carrière de président de club. Gervais Martel a passé ses trois mois de confinement sur son home trainer, a bouffé du kilomètre et revient dans la bataille, plus combatif que jamais.

Non pas qu’il souhaite de nouvelles responsabilités au sein du RC Lens, même s’il le souhaitait, il est peu probable que l’on lui en donne l’occasion. Gervais Martel se voit jouer un rôle

à la Ligue : « Je n’ai pas envie de revenir à la marmite mais, avec mes trente années dans le foot, je pense pouvoir être utile, apporter quelque chose, car je suis plus calme, moins excessif. J’envisage de me faire élire à la Ligue dans le collège des indépendants à la fin de l’année. »

Avec le franc parler qui est le sien, Gervais Martel envoie quelques scuds à l’adresse des dirigeants pris dans un « chacun pour soi » qu’il dénonce. « Cela ne les grandit pas. Tout ça n’est pas très sain. La situation est compliquée et c’est normal que certains deviennent fous. C’est dommage car la vie va continuer, le football aussi. »

Quant à un éventuel retour aux commandes du club, l’allusion est claire : « Je suis content de ne plus être président de club car on ne peut plus gagner comme on l’a fait en 1998 ou comme Montpellier en 2012. Si je m’investis, c’est pour gagner, pas pour être douzième. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.