Franck Haise : « Le sentiment qui domine est la déception »

Comment ne pas être déçu après une prestation aussi pauvre sur le plan technique et de l’animation. Auteurs d’un seul tir cadré à la pause, les Sang et Or ont commencé à exister au retour des vestiaires, mais se sont vite fait moucher par le réalisme des niçois, plus entreprenants.

« Le sentiment qui domine est la déception. » a avoué Franck Haise, qui a quand même trouvé du positif dans la gestion tactique du match : « On a fait des choses différentes et intéressantes avec nos moyens et on a fait ce qu’on avait envie de faire. » Une analyse qui nous échappe, tellement nous avons trouvé les Sang et Or démunis de solutions.

« Je pense qu’on a réussi à amener le ballon, à le maîtriser, à les faire courir… » insiste le coach, qui reconnaît heureusement certains manquements : « On a subi les transitions et la qualité individuelle de leurs joueurs offensifs. Il fallait de la justesse sur quelques passes qui auraient pu arriver, ou un peu plus de présence offensive quand on a réussi à remonter le ballon. On a également manqué de précision et de percussion pour faire du mal à cette équipe. »

La saison dernière, le RC Lens avait eu un retour de vacances d’hiver compliqué, avant de se ressaisir au printemps. Cette saison, il faudra être performant dès janvier pour combler le retard. Le RC Lens, avec sa défaite à Nice, a dégringolé à la 7ème place avec un retard de 9 points sur le second, Nice.