En route vers une titularisation de Brice Samba ce soir contre l’Allemagne

Il y a une semaine, Didier Deschamps avait laissé planer un doute au sujet de la hiérarchie des gardiens en équipe de France.

« La hiérarchie est évolutive, tout dépendra de la situation du moment. » avait notamment expliqué le sélectionneur en parlant de la place de numéro 2 derrière Mike Maignan. « C’est vrai que Brice Samba était numéro 2 et qu’Alphonse Aréola était numéro 3. Alphonse fait une très belle saison avec West Ham, Brice a alterné un petit peu » avait ajouté Didier Deschamps.
Mais le dernier entraînement d’hier à Lyon a livré sa vérité. Brice Samba était bien dans les cages de l’équipe type, tandis que Mike Maignan, principe de précaution, est jugé encore trop juste pour prétendre pouvoir jouer ce soir.

Un sacré challenge pour Brice Samba, qui doit faire oublier l’impression mitigée laissée lors de sa dernière titularisation en Bleu. Battu à deux reprises contre la Grèce, le gardien Sang et Or n’avait pas été décisif pour aider l’équipe de France à remporter son dernier match des éliminatoires à l’Euro 2024. Les deux seuls tirs cadrés avaient fini au fond des filets. Sur le premier but, il était certes un peu masqué, mais il semble un peu court dans sa détente. Sur le second but grec, pas aidé par sa défense, il est trompé par une reprise à bout portant, semblant un peu statique.
« J’ai juste deux frappes et ça fait deux buts… Voilà, gardien de but, c’est comme ça. » avait déclaré le gardien Lensois, frustré de n’avoir pas pu mettre en valeur ses qualités.

Ce n’est pas sur cette prestation mitigée que Didier Deschamps s’est basé pour la suite des événements. Même s’il est clair que Brice Samba ne paraît pas autant à l’aise que la saison dernière, la régularité ainsi que les arrêts exceptionnels font toujours partie de son quotidien.

Brice Samba aura ce soir une grosse pression sur les épaules. Il pourrait sortir conforté de ce match, ou, au contraire, voir son crédit s’effriter au profit d’Alphonse Aréola.