Des propos à charge sur le RC Lens

Romain Molina, écrivain/journaliste indépendant, auteur de huit ouvrages sur le foot, vient de sortir « L’Industrie du Foot français » aux Éditions Exuvie. Il se considère comme un « Fouteur de merde… »  déclare-t-il dans une interview accordée au média 90mn.

Supporter de l’OM, Romain Molina profite de son livre pour égratigner de nombreux autres clubs de l’élite. Le RC Lens en prend pour son grade avec des propos pour le moins ambiguës sur la gestion du club. Selon le journaliste, le RC Lens serait un club d’arrangements :

« Lens, c’est faute pro. Mais bon, en même temps ça pouvait pas durer ad vitam eternam. Parce que quand tu fais que des arrangements…
J’ai toujours dit d’arrêter de croire que Lens, c’est bien géré. C’est arrangement et compagnie. Par chance, les mecs connaissent le foot. Si tu veux la preuve que c’est des arrangements, va demander le transfert l’an dernier à mi-saison en joker du latéral du Paris FC ? Tu surpaies sa valeur parce qu’en fait, tu as à 40 % de la somme qui va à Bastia qui est un peu dans la merde, etc.
Tu regardes les agents au milieu et tu comprends exactement qui et pourquoi ? C’est pour avoir plus d’influence là-bas. Sauf que vu que tu as un propriétaire qui voit que ça marche sportivement, il ne regarde pas, mais ils sont en train de le plumer. « 

Molina faisait référence, sans le citer, au transfert de Julien Le Cardinal, du PFC à Lens pour 3 millions d’euros, alors qu’il avait été acheté 6 mois plus tôt à Bastia pour la modique somme de qui l’avait acheté 400 000 euros.
Monsieur Molina, citez-nous un seul club de Ligue 1 qui ne pratique pas les « petits arrangements » ?