A Lens, on ne se prononce pas

Le fait de passer la Ligue 1 de 20 à 18 clubs n’enchante pas les présidents de clubs à moyen ou petits budgets, qui ont pour objectif premier, chaque saison, de se maintenir.

Laurent Nicollin, le président de Montpellier craint que réduire la Ligue 1 à 18 clubs aura des conséquences désastreuses :

« C’est une épée de Damoclès en plus pour beaucoup de clubs de L1. J’ai bien peur qu’on assiste à des matchs de merde, parce que tout le monde jouera la peur au ventre pour ne pas descendre. Ça va être la guerre tous les dimanches. »

Le fait est pourtant que le situation financière du foot français ne permettra bientôt plus de financer 20 clubs, et Laurent Nicollin l’a bien compris :

« Vu la situation financière il n’est pas dit qu’on ne se retrouve pas à 18 dès le 1er août. Il faut qu’on me montre l’intérêt de passer à 18 clubs. Si c’est le passage obligé pour que Canal+ donne une somme plus importante au foot français, pourquoi pas. Mais si c’est juste pour avoir un peu d’argent, des soucis et un gros mal de tête en plus, non je ne vois pas l’intérêt. Je suis dubitatif. »

A Lens, le board ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Qui ne dit mot consent …

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.