Yannick Cahuzac : « Mon corps me lâche »

Depuis l’annonce de mise à la retraite en tant que joueur de Yannick Cahuzac, beaucoup d’observateurs se posent la question de savoir pourquoi un tel empressement, alors qu’il aurait certainement pu encore, durant une ou deux saisons, rendre des services à des clubs de Ligue 2, voire même à certains clubs de Ligue 1.

Sa réponse, Yannick Cahuzac l’a donné au journal l’Equipe : « Cela fait un moment que ça me trottait dans la tête. Cela devenait de plus en plus difficile d’aller m’entrainer chaque matin. Je ne voulais pas faire l’année de trop, finir sur une grave blessure car mon corps me lâche. J’ai retardé l’annonce. Parce que c’est comme une petite mort. Je joue au foot depuis l’âge de 4 ans. » Avant de poursuivre « La première raison de cet arrêt est athlétique. Quand le physique est touché, le moral en prend un coup. Finir à Bastia ? Je suis conscient de mon niveau. Je ne pense pas que j’aurais apporté une plus-value. »

Voilà, l’explication est donnée, reste à savoir maintenant de quoi sera fait l’avenir de cet emblématique joueur de Ligue 1. « Je veux me lancer dans la carrière d’entraîneur » avoue le milieu lensois, est éligible au BEF. « J’ai eu la chance de côtoyer de super entraineurs qui m’ont transmis leur fibre. Le vestiaire, la tactique, le terrain, tout ca me plait. »

Le RC Lens lui offrira t-il cette opportunité ? Rien ne semble indiquer cela, dans la mesure où la direction du club, informée de sa mise en retraite depuis un certain temps, n’a toujours rien proposé. « Aujourd’hui, on ne m’a rien proposé », dit-il. « Je dois rencontrer mes dirigeants. Le projet professionnel primera. »

Yannick Cahuzac n’a pu s’empêcher de conclure sur son amour pour le RC Lens :

« Je suis un privilégié. Finir au plus haut niveau dans un club mythique et surtout avec un groupe, un staff, une ambiance aussi exceptionnelle, c’est extraordinaire. Dans une carrière, on ne tombe pas forcément dans un groupe comme celui de Lens … Je n’ai aucun regret. J’ai eu la possibilité de jouer. Le coach ma donné ma chance. Mais je suis tombé sur la concurrence de deux phénomènes que j’ai essayé de titiller à l’entrainement. Je leur souhaite le meilleur. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.