Sur le papier, en tout cas, les planètes semblent bien alignées pour le début d’année du RC Lens

En cas de victoire face à Clermont, le RC Lens consoliderait sa place de Dauphin du PSG, alors que le championnat va s’arrêter, cause Mondial, durant six semaines.

Comme il est souvent dit, une telle coupure peut rebattre les cartes du championnat et certaines dynamiques peuvent être brisées. Pour le RC Lens, il y a déjà deux éléments qui plaident en faveur de la continuité. Pour deux des matchs du début d’année, les Sang et Or auront peut-être un coup de pouce du destin…

Le dimanche 1er janvier, le RC Lens recevra à Bollaert le PSG, avec un résultat favorable qui pourrait remettre les Lensois dans les talons des Parisiens. Or, l’état de forme des uns et des autres ne sera pas le même à la reprise.

Salis Abdul Samed, Przemyslaw Frankowski, Loïs Openda, et peut être Facundo Medina, risquent d’être les seuls joueurs du onze majeur lensois à partir batailler au Qatar, les autres bénéficiant d’une quinzaine de jours de repos, avant une préparation hivernale qui débutera par un stage à Marbella, sauf ceux appelés par leur sélection en décembre pour quelques matchs amicaux.
Au PSG, la musique ne sera pas la même. La quasi totalité du Onze titulaire de Christophe Galtier est concerné par la Coupe du Monde. Les Sang et Or devraient profiter de ce décalage de fraîcheur pour prendre le dessus sur les Parisiens le 1er janvier.

L’autre bonne nouvelle est annoncée pour début février. Les hommes de Franck Haise recevront ceux d’Antoine Kombouaré, entre les deux matchs du FC Nantes en Ligue Europa face à la Juventus (16 et 23 février). Autant dire que les Canaris auront la tête ( et les jambes) ailleurs lors du match à Bollaert le week-end du 19 février.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.