RC Lens : Un président heureux

Traditionnellement en début d’année, le président et actionnaire principal du RC Lens, Joseph Oughourlian, a pris la parole pour présenter ses vœux à l’ensemble du peuple lensois et dresser un bilan de la première partie de saison avant d’aborder les dossiers à venir.

Première partie de saison :
« J’ai été séduit par le visage de l’équipe. Cette volonté de toujours jouer, cet esprit offensif et déterminé, cette inlassable solidarité, c’est tout simplement la traduction sportive de ce que doit toujours être ce club. Je félicite les joueurs, le staff et la direction du club, même si en fin d’année, certains dénouements ont généré une certaine frustration. »

L’image à retenir :
« Il y a les victoires à Marseille ou Monaco. Mais comme ça, spontanément, l’image qui me revient, c’est la réception de Paris le jour de la Sainte Barbe. Ce jour-là, j’ai vraiment eu l’impression d’assister à une fête du football. »

Derby de Coupe de France :
« La retransmission était bloquée à Londres où j’étais. J’ai écouté, comme beaucoup de nos supporters, le match via le live commenté du club et si c’était frustrant de ne pas avoir accès aux images, j’ai vibré dans mon salon, sûrement plus que si j’avais été présent au stade. Ce sont des émotions rares, puissantes. »

Les jauges :
« La proportionnalité adaptable à chaque enceinte et à chaque territoire, telle qu’elle est défendue par certains députés, Sacha Houlié en tête, est une mesure tellement teintée de lucidité… D’autre part, concernant la billetterie, il y a un autre point qui me semble particulièrement défaillant voire inéquitable, c’est le calcul des aides d’état. Avec une jauge à 5 000 spectateurs en Coupe de France, comme en 16ème et très probablement en 1/8ème, nous parvenons à un résultat déficitaire. »

Patrick Berg :
« Le recrutement de Patrick vient en réponse à un besoin sportif à ce poste-là. Et le joueur avait fait l’objet d’un suivi régulier par notre direction sportive et notre cellule de recrutement, qui ont démontré à bien des reprises leur précision dans le choix de nos recrues. »

Deuxième partie de saison :
« Nous l’abordons avec ambition mais ce n’est pas dans nos habitudes d’évoquer une place en particulier, encore plus en étant outsider dans un championnat resserré et très compétitif. Ce que l’on souhaite c’est de la régularité et de la continuité dans l’investissement au quotidien de chacun, à travers cette identité de jeu qui ravit aujourd’hui toute la communauté lensoise et au-delà. Si ces facteurs sont réunis et sont priorisés, le reste suivra. »

Projets :
« Cette année marquera les 20 ans de La Gaillette et les 30 ans de notre dernier titre en Gambardella. J’espère que les conditions sanitaires permettront de réunir nos joueurs « made in Gaillette » pour marquer le coup. C’est certain que quand Gaël Kakuta et David Pereira Da Costa croisent des joueurs comme Benjamin Bourigeaud ce week-end, on rêve de pouvoir réunir tous les joueurs formés qui ont porté haut le maillot sang et or. Cette année sera aussi celle de la première saison sportive complète de notre nouvelle section féminine, qui met en place son projet progressivement avec l’ambition d’accéder à l’élite au plus vite. Enfin, l’actionnariat populaire reste un projet indissociable de la vision que l’on a pour le Racing. Après le lancement de la fondation « Racing Cœur de Lens », nous devons renforcer cet ancrage si singulier au RC Lens par une avancée dans ce dossier stratégique. »

Extraits – Source RCLens.fr


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.