RC Lens : Il a su se rendre indispensable

Fin d’année – Début d’année, heure des bilans. C’est le cas de la Voix Du Nord qui décerne ses palmes annuelles.

Sans grande surprise, le quotidien a désigné Florian Sotoca comme meilleur joueur lensois de l’année 2020.

Bien sûr il y a ce fameux penalty contre Orléans qui envoie Lens en Ligue 1. « Sur le coup, c’est un penalty comme un autre. On sait maintenant que si je le loupe, ce n’est pas la même histoire. ça me fait relativiser. Si on fait nul, on n’est pas là à parler… »

Mais pas que, Florian Sotoca s’est rendu indispensable dans le système de jeu de Franck Haise. L’homme aux trois poumons est partout, en défense, au milieu et en attaque. Il est très rare qu’un mouvement collectif offensif ne passe pas par ses crampons. Avec en plus ce côté altruiste qui le rend incontournable dans le collectif.

L’homme est resté très modeste et discret, il pointe même du doigt ses propres carences : « La saison dernière, j’étais irrégulier. II y a eu des critiques. Normales. Le public est dur ici car il a le RC Lens dans la peau. Ca m’a permis de me remettre en question et d’avancer. J’essaie d’être le plus complet possible, de bien lire le jeu. Je peux louper des buts ou des contrôles … Mais ce qu’on ne me reprochera jamais, c’est de ne pas tout donner. Quand je rate mon match. je le sais. Et je ne veux pas me cacher en disant que j’ai tout donné et que j ‘ai manqué de lucidité… Non, il me manque un truc, je dois travailler pour enrichir ma palette. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.