Metz et Lens, deux systèmes qui s’opposent

Le match entre Metz et Lens sera celui de l’opposition de deux systèmes de jeu.

Depuis le début de saison, Franck Haise reste fidèle à son 3-4-1-2 avec quelques variantes en fonction des circonstances de jeu. Ce système, qui offre une belle qualité de jeu peut parfois (comme face à Reims) montrer ses limites mais globalement, depuis le début de saison, il a bien contrarié les plans des adversaires.

« On utilisera pas systématiquement le 3-4-1-2 même si ce sera notre système préférentiel sur la saison. Le 4-4-2, le losange, le 4-3-3 et même d’autres système pourront être utilisés. On doit être en mesure de s’adapter et de poser des problèmes à l’adversaire quand on est contrés », analyse le coach lensois.

La philosophie de jeu de Frédéric Antonetti est tout autre. En début de saison, c’est avec cinq défenseurs, dont trois centraux, que Metz avait failli accrocher chez eux Lille et le PSG, les deux premiers de L1, s’inclinant chaque fois à la toute fin (0-1). Revenu sur le banc à la mi-octobre, après un intérim de 22 mois assuré par son ex-adjoint, Vincent Hognon, Frédéric Antonetti a ressorti cette tactique lors des deux derniers matches, avec à la clé un point encourageant ramené de Strasbourg (2-2) et surtout une victoire significative à Montpellier (2-0).

« On est parfois un peu déséquilibrés avec une défense à quatre et ce système (5-4-1, avec un milieu en losange ou plat) convient bien aux qualités de nos latéraux », admet le technicien corse, qui pourrait adopter ce système pour la première fois domicile, aujourd’hui, face à Lens.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.