Mercato RC Lens : Il sera compliqué de garder Kevin Danso

Les deux dernières saisons, les largesses défensives avaient coûté quelques points aux Sang et Or, points qui avaient manqué pour pouvoir accéder à cette coupe d’Europe qui tendait les bras aux hommes de Franck Haise.

Sur les sept dernières journées, le RC Lens n’a encaissé qu’un but, sur penalty. Cela vient d’un énorme travail collectif d’un groupe passé maître dans l’art d’attaquer tout en défendant.
Depuis le début de saison, le RC Lens n’a encaissé que huit buts, tout comme le PSG. Ce niveau de résultat, qui place la défense lensoise comme la meilleure du Big five européen sur les deux derniers mois, à égalité avec le Barça, on le doit bien évidemment à Brice Samba, qui n’a encaissé qu’un but sur les sept dernières rencontres (sur penalty).
Mais également à Facundo Medina, qui a franchi un palier en étant cette saison beaucoup plus régulier dans la performance, tout comme Jonathan Gradit, au sommet de son art du haut de ses 30 ans.

Mais le grand patron de la défense est incontestablement Kevin Danso, qui ne cesse de progresser depuis qu’il est arrivé en Artois l’été 2021.
Imprenable dans les duels aériens, solide sur ses appuis, capable de se projeter vers l’avant en cassant les lignes, doté d’une bonne lecture du jeu, il coche toutes les cases du parfait défenseur central.

« C’est un très gros travailleur, un des rares joueurs qui me sollicitent pour de la vidéo avec des images que lui-même a sélectionnées. Pour moi, Kevin est aujourd’hui un des meilleurs défenseurs d’Europe. » reconnaissait il y a peu Franck Haise.

Hier, dans La Voix Des Sports, Daniel Moreira, qui s’y connaît en matière de défenseurs, n’hésitez pas non plus à dépeindre Danso comme un des meilleurs :

« Danso, il fait la différence. On voit que derrière, c’est un patron, il gère tout. Franck Haise le met à l’aise, il dit que c’est le meilleur joueur en ce moment en Europe. C’est tout à fait normal. Si on met en confiance des joueurs comme ça… Danso, pour moi, c’est la référence. »

Alors oui, sur la base de son début de saison, il sera compliqué de garder Kevin Danso une saison de plus. La cote du défenseur autrichien, acheté 5M€, ne cesse de grimper au fil des journées de championnat. Sa valeur actuelle est estimée à 11 M€ par transfermarkt, mais il ne s’agit que d’une estimation, de nombreux observateurs l’a situant déjà au delà des 20 millions d’euros.
Les prédateurs rodent déjà autour de la bête, et notamment Florent Ghisolfi, parti à Nice avec des moyens financiers conséquents et qui rêve de remplacer Dante, qui fait peut être sa dernière saison chez les Aiglons, par Danso. Un Danso pour un Dante, Nice ne perdrait pas au change…

« Kevin était notre priorité absolue. Sa capacité à évoluer en défense centrale comme en milieu récupérateur font de lui un profil polyvalent avec de fortes aptitudes physiques mais aussi une science tactique très intéressante à son âge. » avait déclaré l’ancien directeur sportif du RC Lens au moment de la signature de l’international Autrichien. L’arrivée de Kevin Danso à Nice serait devenue également une priorité absolue.
Kevin Danso est sous contrat jusque 2026, Lens peut voir venir, mais l’été prochain, un scénario à la Seko Fofana n’est pas à exclure …


AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.