Mercato RC Lens : Dans les coulisses du départ du faux départ de Grégory Thil

Sans que cela puisse constituer la seule excuse, l’affaire Ghisolfi, qui a secoué le RC Lens la semaine dernière, a certainement eu une incidence sur la médiocre prestation des joueurs du RC Lens à Lille.

Franck Haise ne s’en est pas caché en conférence de presse, bien qu’il ait mis plus cela sur le compte d’un simple incident de parcours. Ce matin, Joël Domenighetti du journal l’Equipe, est revenu sur les coulisses du départ inattendu de Ghisolfi et de sa tentative d’emmener avec lui Grégory Thil, son bras droit.

Depuis l’été, Grégory Thil, arrivé en 2020 et en charge de la cellule de recrutement, menait une réflexion orientée sur sa rémunération et ses prérogatives. Il ne s’en était ouvert qu’à Florent Ghisolfi, son N+1. Le 15 juillet, le directeur sportif lui obtenait 1000 € mensuels de plus, mais il lui expliquait que le club n’avait pas plus de moyens et que ses perspectives d’évolution de carrière restaient faibles. Florent Ghisolfi préparait-il déjà son départ ?

Quand le journal L’Equipe révèle le départ de Ghisolfi pour la Côte d’Azur, juste avant le Derby, Thil ne se voit plus en sang et or. II paraphe son nouveau contrat en faveur des Aiglons. Rapidement, Ghisolfi lui demande de signer sa démission avec le RC Lens. L’intéressé s’interroge sur cette urgence. Pour la première fois, il prend contact directement avec son directeur général, et lui répète ses états d’âme.

Arnaud Pouille lui tient une tout autre version. II évoque une réelle évolution de carrière envisagée à terme, ce qui interpelle Thil.
A sa demande, un rendez-vous se tient le vendredi 7 octobre à La Gaillette avec Ghisolfi et Pouille. Ghisolfi a déjà remis sa démission, Thil pas encore. Ce dernier est venu poser des questions en face-à-face. II estime ne pas avoir eu toutes les informations en sa possession. La tension est palpable selon des salariés du centre d’entraînement. Thil, qui attache une grande importance à la parole donnée, se sent mal à l’aise vis-à-vis de Nice. Mais il revient sur sa décision. Et en informe le club sudiste. Pouille prolonge les discussions, continue d’échanger avec le propriétaire de Lens, Joseph Oughourlian, et Franck Haise. Ils valident le changement d’organisation. Ce que souhaitaient les joueurs, qui avaient demandé que les encadrements techniques et sportifs soient sécurisés.
Déçu, Ghisolfi se résigne. Selon lui, il demande aux Aiglons de libérer Thil de son engagement sans contrainte, comprenant que ce dernier choisisse d’accepter une promotion. La séparation est scellée.

A Lens, la rumeur dit également que Ghisolfi aurait également voulu débaucher Valentin Taverne, le « data analyst » de la cellule recrutement.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.