Mercato RC Lens : Comment pourra t-on le garder la saison prochaine ?

« Profitons de l’instant présent », Cette maxime trouve toute sa cohérence quand on évoque le mercato lensois de l’été 2022. Un de nos cadres quittera le Racing et on ne voit malheureusement pas comment il pourrait en être autrement.

Après une deuxième partie de saison brillante avec le RC Lens, Seko Fafana explose littéralement depuis la reprise du championnat. Le journal l’Equipe consacre aujourd’hui une pleine page à la révélation lensoise en faisant parler ses différentes entraîneurs, depuis les moins de 17 ans.
De Lorient à Lens, de Clairefontaine à Bastia, les techniciens qui ont entraîné Seko Fofana sont unanimes : bien plus complet, le milieu ivoirien de 26 ans a pris une nouvelle dimension, ces derniers temps. Au point de devenir l’un des meilleurs à son poste en Ligue 1, cette saison.

Jan Claude Guantini, entraîneur en sélection France des moins de 17 ans.
Il était en avance sur la plan de la maturité … Dans un collectif, souvent, il faut avoir un garçon comme ça, avec de la personnalité pour pouvoir gagner les matches de niveau international. II a été repéré par City au tournoi de Montaïgu 2011. C’était la génération 95 avec les Martial, Said, Lenglet, Lemar… II était régulier dans la performance, avec les moyens du moment.

Julien Stéphan, son entraîneur chez les moins de 17 ans à Lorient.
C’était quelqu’un de très investi, on sentait qu’il était en mission et programmé pour le haut niveau. Ce qui est assez impressionnant depuis plusieurs mois, c’est la maturité dans ses choix de jeu, la capacité à être très fort dans la passe et dans la percussion.
La prochaine étape pour lui, ça devrait être de jouer régulièrement la Coupe d’Europe.

Ghislain Printant, son entraîneur à Bastia, en 2015-2016.
II avait déjà un abattage athlétique pour être vraiment dans le registre box to box. Mais ces dernières années, c’est sur un plan technique qu’il a franchi d’énormes paliers. capable de faire des passes décisives, je suis content pour lui. II s’est épanoui, son
séjour en Italie lui a permis de s’aguerrir et Franck Haise arrive à en tirer la quintessence. Sur le plan technique, je suis émerveillé, il est beau à voir jouer. Contre l’OM, j’étais devant ma télé je n’arrêtais pas de dire à mon fils : « Mais c’est pas possible, c’est pas le même. »

Franck Haise, son entraîneur actuel.
II a toujours fait passer le collectif de façon prioritaire, et c’est pour ça que je l’ai nommé vice-capitaine en début de saison. Cela lui a donné encore plus de confiance peut-être et aussi des responsabilités qu’il avait envie de prendre. C’est le moment pour lui de continuer son évolution. II peut par exemple augmenter sa variété de dernière ou d’avant-dernière passe.

« La prochaine étape sera pour lui de jouer régulièrement l’Europe » a dit Julien Stéphan, et ci s’était avec Lens ?

(Photo Seko Fofana en moins de 17 ans)

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.