Mercato : Le Stade Brestois pourra t-il mettre 5 millions d’euros sur la table pour se payer Ganago

Que ce soit face à l’Inter Milan où il était titulaire ou contre West Ham où il était remplaçant, Ignatius ganago n’a pas marqué de points aux yeux de Franck Haise.

Ses prestations discrètes font que l’attaquant Camerounais sera certainement relégué au rôle de second couteau derrière Sotoca, Saïd, Openda et Buksa quand celui-ci sera remis sur pied.

Les dirigeants lensois ne souhaitant pas prêter leur attaquant, ce qui ne présente pas un réel intérêt, une vente est toujours envisagée. Le Stade Brestois, en quête d’un attaquant, avait déjà tenté de recruter Simon Banza. Mais le prix fixé par le RC Lens (5 millions d’euros) n’était pas en adéquation avec les moyens financiers du club breton.
Le problème est que les dirigeants Lensois réclament également 5 millions d’euros pour libérer Ganago. Rappelons que les Sang et Or avaient du débourser 6 millions d’euros au profit de l’OGC Nice lors de son transfert en Artois l’été 2020.
A l’époque, les supporters niçois étaient ravis de vendre un joueur peu prolifique à un prix conséquent. Du côté de Lens, on se disait que Ganago était mal employé à Nice, Patrick Vieira et Lucien Favre, ses coachs, préféraient le faire jouer sur un côté, ce qui peut expliquer son non épanouissement au sein des Rouge et Noir.
Mais Franck Haise a toujours fait jouer Ganago sur son positionnement de prédilection. Pourtant, hormis quelques banderilles plantées à l’automne 2020, l’attaquant, qui n’a pas été aidé par les blessures, s’est progressivement éteint.
Le club de Charleroi est toujours intéressé mais le joueur ne veut pas entendre parler du championnat belge … Un dossier qui pourrait traîner jusqu’aux ultimes minutes du mercato estival.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.