Mercato : Le futur de Kalimuendo ? Partout, sauf à Lille …

Arnaud Kalimuendo a accordé au journal l’Equipe une interview sans langue de bois qui l’interdira certainement un jour de porter la tunique lilloise.

Avant qu’il ne revienne en prêt à Lens pour une saison supplémentaire, le Losc avait effectivement tenté de le récupérer. Pour Arnaud Kalimuendo, qui parle du voisin lillois en « ennemi », ce transfert, assimilé à une « trahison », était inconcevable :

« Si le PSG compte sur moi dans l’avenir ? Je n’en sais rien. Je ne pense pas à ça. En venant à Lens, je me suis concentré sur ma saison, sur le groupe. Je ne me prends pas la tête. J’aurai le temps d’y repenser. Quand je fais un match avec Lens, je ne pense pas à ce qu’ils penseront à Paris, je pense d’abord à faire du bien à Lens. Mais je sais que je ne peux être que gagnant, surtout quand on est deuxième. Qu’ai-je pensé quand Lille m’a contacté ? Rien. Mon cœur est sang et or. J’ai beaucoup de valeurs et de reconnaissance. Si j’étais parti chez l’ennemi, à Lille, je me serais trahi, j’aurais trahi ma famille, le club, les supporters et toutes les personnes qui m’ont donné tout cet amour ici. C’est une belle équipe Lille, bien sûr, ce n’est pas la question. Mais je suis sang et or. Je n’ai pas réfléchi. C’était impossible. »

À 19 ans, Arnaud Kalimuendo ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir, notamment si un jour il sera réellement dans le projet Parisien. Le jeune attaquant vit pour le moment au jour le jour en se concentrant sur son projet lensois

« Percer au PSG ? Ce n’est pas impossible, mais c’est l’un des meilleurs effectifs au monde. Combien il y en a comme ça ? Chacun a son histoire. Moi, je l’écris avec Lens et elle est parfaite. Mais regardez Tanguy Kouassi, il a réussi à jouer directement avec Paris quand il avait 17 ans. Donc c’est possible. Moi, je découvre Bollaert, on m’en avait parlé, mais à vivre, c’est autre chose, c’est magnifique, ça transcende. Quand je rentre, je me dis, ils sont là. Je me sentirai lensois à vie. »

Lensois à vie il ne le sera vraisemblablement pas. La saison prochaine, il n’y aura pas d’autre alternative que d’être vendu ou accepter le banc parisien. Mais le prix du jeune attaquant, sous contrat jusque juin 2024, sera forcément hors budget pour les Sang et Or.

Le RC Lens peut néanmoins espérer le garder une saison de plus, si l’on se réfère à la jurisprudence Aréola, qui en est à son sixième prêt en dehors de la capitale…

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.