L’OM piétine, Jonathan Clauss « rincé »

Après 8 journées de championnat et deux matchs de Ligue des Champions, Jonathan Clauss marque le pas avec l’Olympique de Marseille et ce n’est pas la trêve internationale qui va pouvoir lui permettre de se reposer et de repartir de l’avant puisqu’il est convoqué avec l’Équipe de France pour les rencontres de Ligue des Nations face à l’Autriche et le Danemak, les 22 et 25 septembre.

Face à Rennes (1-1), Jonathan Clauss a rendu une triste copie sur la pelouse de l’Orange Vélodrome où il a récolté la note de 3 (mauvais match) par les journalistes de L’Équipe :

Un match sans pour le piston droit de l’OM, il n’a plus autant de carburant que lors d’un mois d’août où il planait sur les rencontres. Beaucoup d’imprécisions et de déchets techniques, peu de centres intéressants, il a laissé passer Truffert trop facilement (19e) et a failli mettre Balerdi dans la sauce face à Gouiri après une transmission terrifiante (28e). Mieux en seconde période, ce qui n’était pas trop dur, à l’image de cette intervention devant Gouiri, sur un centre de Terrier.

Même constat pour La Provence, pourtant jusqu’ici dithyrambique sur les prestations du piston :

L’international français est rincé. S’il n’a pas ménagé ses efforts sur son flanc droit en multipliant les courses, son rendement a été perturbé par un déchet technique important. Contrôles ratés (41), centres dans les bras de Mandanda ou derrière la cage bretonne (37, 47), il a même donné un ballon dans les pieds de Gouiri (27), finalement sans conséquence. Incapable d’éliminer par le dribble, il a toutefois délivré un bon centre pour Nuno Tavares (69).

L’ancien lensois reste néanmoins confiant pour la suite de la saison : « A titre personnel, je n’ai pas l’habitude d’enchaîner tous les trois jours, c’est tout nouveau, il faut un temps d’adaptation. Il va falloir s’adapter. Même si j’essaie de faire au mieux, il y a des choses qui ne se font pas en deux semaines. Je suis confiant. »

A noter que Jonathan Clauss a pu revoir avec plaisir Christopher Wooh, maintenant Rennais, qui n’a toujours pas joué la moindre minute sous les ordres de Bruno Genesio, que ce soit en championnat ou en Coupe d’Europe.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.